http://www.alainfrankrosenberg.com/sitemaps/Reflexions.xml ht
alainfranck
Mondialisation des mauvaises idées
L'autre jour, un homme politique interviewé disait qu'il avait évolué et que finalement la légalisation du cannabis lui semblait une bonne idée.

Le plus cocasse, c'est que sur un autre média, son gouvernement lançait une campagne de prévention pour sensibiliser les jeunes sur les dangers des drogues dites "récréatives".

Comparant le cannabis et l'alcool, cet homme politique avançait des arguments qui semblaient rationnels au premier abord, quant à sa démarche et réflexion sur le sujet.

Le hic, c'est que je revenais de Los Angeles où le cannabis venait d'être médicalement légalisé. C'est à dire que le marché est passé des mains des voyous à celles de la médecine. Vous trouvez tous les jours dans les journaux des annonces pour venir fumer un joint dans un salon sous surveillance médicale.

Prônant les soi-disant vertus thérapeutiques du cannabis, de nombreuses officines s'y mettent, alléchées par le profit.

Alors, même si les français nourrissent un anti-américanisme souvent mal placé, nous constatons que les mauvaises idées font le tour du monde.

En effet, l'idée qui consiste à titrer l'Etat "distributeur de cannabis" pour contrer le trafic, nous fait oublier qu'il ne faut pas confondre alcool et cannabis. Les séquelles ne sont pas les mêmes. Nous portons notre attention sur un faux débat. Le vrai débat consiste à trouver les vraies solutions pour une prévention efficace. Il faut éduquer dans les écoles et les lycées jusqu'à ce que la demande tombre à zéro.

Quand autant d'efforts seront faits pour combattre ce fléau que ceux qui sont faits pour combattre le faux problème que sont les nouvelles religions en France, nous pourrons alors réfléchir autrement. Faisons d'abord les efforts et constatons ensuite avant de commettre l'irréparable.

Lundi 30 Novembre 2009 Rédigé par Alain-Frank Rosenberg le Lundi 30 Novembre 2009 à 16:19