http://www.alainfrankrosenberg.com/sitemaps/Reflexions.xml ht
alainfranck

Nos soi-disant experts en sciences humaines dans quelques années seront regardés comme aujourd'hui nous contemplons avec la curiosité d'historien les augures de l'antiquité.


L'augure
L'augure
Leurs oracles ont beau se dresser un peu partout (universités, facultés, grandes institutions), il n'en n'est pas moins vrai que ceux qui augurent pour le compte des politiques et de l'oligarchie mondiale, font des interprétations on ne peut plus fantaisistes des évènements ou des comportements humains.

La crise financière, économique et sociale aurait pu être prédite et évitée si nous avions de véritables experts. Les catastrophes sont évitées quant on prédit la famine ou la fragilité d'un pont que des camions doivent traverser, à moins que la malveillance de quelqu'un soit à l'œuvre.

De plus, les prédictions (je dirai les présages pour rester dans l'harmonie qui convienne) tirées des signes annonciateurs sont toutes des paris sur l'avenir, et comme la bourse ne peut que monter ou descendre, quelques-uns vont bien avoir raison. Cependant le consensus dit que quand le chômage monte et que la production industrielle baisse, la bourse baisse aussi par anticipation. En général quand les taux baissent la bourse remonte. Là, ce n'est pas le cas... Très bien, on dit assister à un évènement exceptionnel. Soit, mais alors comment expliquer que la bourse ne fit que monter entre 1982 et 1987 alors qu'aucune croissance n'était créée et que le chômage ne faisait que croître ?

Prenons les diagnostiques de santé mentale des experts. Vous pourriez selon le praticien et selon le pays où vous consultez être en parfaite santé ici et malade là. Dans un pays (aux USA par exemple) les vitamines sont en vente libre et en France pas. Les lois naturelles que les experts, pour porter ce titre, sont supposés connaître et utiliser, semblent trop souvent absentes de la compétence des experts dans les sciences humaines. Dès qu'il s'agit de la Vie, nous nous égarons et nous confondons nos propres convictions occidentales matérialistes et les lois de la vie elle-même.

Au moins les livres de Monsieur Ron Hubbard précisent la teneur de ses propos. Il ne classe jamais dans le même tiroir des convictions personnelles et les lois qui régissent le comportement humain et la spiritualité.

L'actualité nous donne aujourd'hui encore un exemple de cette expertise d'augures au service de l'échec.  Quant des experts ont validé la mise sur le marché du "médicament" Zyprexa, ils ne s'attendaient pas à ce que douze ans plus tard, d'autres experts en arrivent à la conclusion que cet antidépresseur était responsable de nombreux suicides, d'attaques cardiaques, de pulsions violentes. Et c'est le laboratoire Eli Lilly (le fabricant du Prozac) , qui est aujourd'hui condamné à la plus grosse amende jamais donnée (1 milliard 400 millions de dollars). Ce laboratoire a plaidé coupable de ses activités criminelles après avoir fait la promotion du Zyprexa à des millions d'enfants, en toute connaissance de cause. Et les experts qu'ils avaient payé pour valider la mise sur le marché ? Des augures que le temps enterrera. Mais la question reste : à quelle vitesse ?

Mardi 20 Janvier 2009 Rédigé par Alain-Franck Rosenberg le Mardi 20 Janvier 2009 à 19:47