http://www.alainfrankrosenberg.com/sitemaps/Reflexions.xml ht
alainfranck
En effet, ayant affranchi la pensée de la théologie, il a donné une nouvelle impulsion aux sciences et à la philosophie, en les libérant de la  tutelle de la Religion. Désormais, les catastrophes naturelles pouvaient avoir des explications scientifiques, sans y mêler le divin, et la pensée philosophique n’était plus conditionnée par les croyances voire les superstitions. La raison reprenait enfin ses droits.

Au Moyen Age, ceux qui voulaient prendre des mesures élémentaires d’hygiène - mesures qui, une fois prises, ont permis d’éviter bien des épidémies mortelles pour des populations entières - ont été persécutés par les détenteurs du pouvoir, pour des raisons mieux connues des psychopathes que des dieux que ces derniers invoquaient.

Ces deux exemples nous conduisent à une constatation : les grandes pensées changent le cours de l’histoire mais, de tout temps, même profitables, ces changements se heurtent aux oppositions des “statu quo” qui ne veulent pas perdre leur pouvoir ni leurs profits.

J’ai intentionnellement pris deux exemples de notre histoire pour permettre à chacun une vision avec du recul. Mais bien sûr, chacun aura fait le rapprochement avec aujourd’hui. De nos jours, ce phénomène existe dans tous les domaines et dans le monde entier. Des gens oeuvrent pour le bien et d’autres poursuivent d’autres plans, d’autres intentions, d’autres feuilles de route bien moins bienveillants.

Cette seconde catégorie d’individus s’en prend aux premiers de façon subversive. Tout cela devient vite confus et peut nous tromper. La seule voie possible est celle de l’observation des faits par soi-même.

Quand il s’agit de tourner la page d’un monde obscur voire obscurantiste, dissocié de la nature véritable des problèmes humains, et donc d’ouvrir un autre chapitre de  l’histoire de la pensée, un autre chapitre de l’histoire de l’humanité, les difficultés, les résistances et les obstacles s’avèrent nombreux sur le chemin.

Voilà exactement à quoi est confrontée la Dianétique ! Mais peut-être est-ce aussi grâce à ces diverses manifestations antagoniques qu’on ne peut plus douter du bien-fondé des découvertes et de leurs utilisations, consignées dans le livre La Dianétique La puissance de la pensée sur le corps ! D’ailleurs, l’éclairage de ce livre sur la compréhension fondamentale de l’être humain confirme ce qui précède.

Pour la première fois  depuis les 4500 dernières années, sont exposées dans un ouvrage accessible les solutions pour libérer l’homme des servitudes que l’ignorance de lui-même, de son fonctionnement et de sa nature,  lui ont imposées.

Jusqu’à la publication de la Dianétique aucune  réponse factuelle, rationnelle et cartésienne n’avait été donnée aux interrogations des religions, des philosophes et des scientifiques sur le pourquoi des aberrations humaines.

Pourquoi cet homme intelligent et bon faisait-il la guerre et parfois au nom de ses dieux ?

Pourquoi les relations humaines étaient-elles si difficiles ?

Pourquoi les atrocités du Moyen Age en Europe, les oppressions au 20° siècle en Chine ou les massacres en Amérique du Sud au 17° siècle, pour ne citer que quelques exemples parmi une bien trop longue liste ?

Pourquoi les impunités, les pillages,  l’injustice, les passe-droits, l’immoralité, le cynisme, la haine, les atrocités, les génocides, les vengeances, les déraisons, les peurs et les découragements, les souffrances morales, les variations douloureuses de nos propres humeurs et de celles des autres ?
Si les réponses avaient été trouvées et reconnues, nous n’aurions pas eu la dernière guerre, nous n’aurions plus les drogues et la délinquance à la place de l’éducation, de la conscience et de la raison.

La source de tous ces maux issus des marigots mentaux de l’Homme, que personne n’a su identifier exactement, “décrasser” et filtrer avec méthode, est indiquée avec précision dans ce livre, publié pour la première fois le 9 mai 1950.
 
Les réponses antérieures à la Dianétique  étaient fondées sur des théories hypothétiques. Elles ne fournissaient que des explications présumées.
La Dianétique n’est pas une “autre  théorie” mais un ensemble de découvertes, observables par chacun, sur le fonctionnement du mental humain. C’est la raison pour laquelle cet ouvrage n’a pas pris une seule ride et qu’aucune nouvelle connaissance sur la structure n’a pu en diminuer la valeur. Et cela ne se produira jamais car les faits sont les faits ; ils sont indiqués et en pleine lumière.
 
Le remède pour faire face à l’épidémie d’irrationalité et de psychose que déclenche le  dysfonctionnement de notre mental - faits constatés depuis l’aube de l’humanité - se trouve en chacun de nous, en chacun de nos  semblables, sans avoir jamais été utilisé dans sa capacité à nous remettre d’aplomb. 
 
Avec la Dianétique, il est simple de nos jours de se comprendre, de parvenir à comprendre les autres sans les juger, à différencier ce qui provient des psychoses de ce qui provient de la puissance de la compréhension rationnelle.
 
La Dianétique attire les polémiques et parfois les critiques brutales de ceux qui préservent un statut quo, ceux qui optent pour le contrôle de l’homme plutôt que sa liberté, ceux qui choisissent de le rendre ignorant au sujet de sa propre nature, ceux qui veulent le dominer en lui conseillant moins de conscience, l’oubli ou le psychotrope, ceux qui préfèrent réduire ses aptitudes, celles-ci étant toujours et uniquement liées à une plus grande conscience de soi-même.
 
Les millénaires ont passé, les costumes ont changé mais il semblerait que le  mental humain n’ait pas évolué autant que les progrès philosophiques,  technologiques et politiques  dont nous profitons.
 
Il semblerait que l’intelligence de l’homme, qui s’est mis à en construire une artificielle, ne se soit pas penchée sur celle qui est inhérente à chacun de nous
 
La Dianétique expose clairement, sans effet rhétorique, les découvertes et les façons de les utiliser dans la pratique. Elle procède avec ordre. Elle fait apparaître en plein jour une description neuve du coupable qui réside en chacun d’entre nous, qui est la source et la cause de tous nos ennuis individuels, collectifs, nationaux et internationaux.
 
La compréhension du mental humain n’est pas une affaire de spécialiste comme souvent l’on voudrait nous le faire croire, en affirmant par exemple qu’il s’agit d’un domaine complexe, réservé à une élite et nécessitant de longues années d’étude. Dans les faits, chacun peut se comprendre et en a d’ailleurs le devoir, car rester ignorant de soi implique un désordre qui se répand sur l’autre et qui engendre une contagion de l’aberration.
 
La Dianétique n’est pas au service d’un quelconque autre groupe. Elle n’a pas d’autres buts que ceux déclarés d’un monde libéré des aberrations, de la folie, de la guerre et des délinquances en tous genres. Elle le permet si elle est réellement utilisée et en quantité.
 
 Actuellement, elle est pratiquée sur cinq continents et dans plus de 100 pays, en demeurant libre, autonome et indépendante.
 
 J’espère que ce texte vous encouragera à regarder ce que la Dianétique propose, et ainsi à vous libérer, par vous-mêmes, des pièges induits par l’ignorance des phénomènes fonctionnels qui s’enchaînent dans notre mental et affectent notre personnalité et nos comportements.

Voir le livre - Cliquez ici.

Mercredi 17 Mai 2017 Rédigé par Alain Rosenberg le Mercredi 17 Mai 2017 à 21:40